Encourager les matériaux bio-sourcés : le bois, dont les propriétés physiques de résistance au feu sont aujourd’hui reconnues par tous les professionnels, est interdit pour les façades des grands bâtiments.
Suppression de cette interdiction dans la réglementation et possibilité d’utiliser le bois en façade dès lors qu’il répond aux mêmes exigences techniques (résistance au feu…) que les autres matériaux.